Critiquer Kant ? C’est remettre son œuvre majeure, la Critique de la raison pure, face à son intention initiale, et lui appliquer le projet critique qu’elle expose. C’est en approfondir la compréhension en la resituant dans son contexte philosophique, et en s’efforçant de pénétrer son argumentation. C’est surtout analyser, avec Kant, la nature et les possibilités de la connaissance humaine, en cherchant, à travers les thèses qu’il développe, ce qui rejoint notre expérience. C’est faire de son œuvre une lecture proprement philosophique, au service d’une meilleure compréhension des rapports entre notre esprit et ce qu’il cherche à connaître. Ainsi, qu’on arrive ou non aux mêmes conclusions, on aura philosophé avec Kant, et progressé grâce à lui.

Roger Verneaux (1906-1997), spécialiste de la pensée de Kant, a enseigné plus de trente ans à l’Institut catholique de Paris, puis à l’IPC de 1969 à 1983. Il a publié en 1936 sa thèse sur Les sources cartésiennes et kantiennes de l’idéalisme français, suivi d’une vingtaine d’ouvrages dont un Vocabulaire de Kant et plusieurs volumes d’histoire de la philosophie sans cesse réédités.

Nouvelle édition mise à jour par Isabelle Bitonti, Paris, PUIPC, avril 2014, 192 pages – 20 €

JPG - 289.7 ko