Ces vingt-deux lettres de Pierre Durrande destinées à Grégor, jeune homme s’apprêtant à entrer en formation d’éducateur spécialisé, pourraient être lues, tant elles sont essentielles, par tous les éducateurs, spécialisés ou non, et par toutes les personnes exerçant ou voulant exercer un métier où est vivant et présent le souci d’éduquer.
« Quelles que soient les fonctions et les missions que la société puisse confier à un éducateur, sa première tâche est de porter le témoignage d’une humanité authentiquement (...)