70, avenue Denfert-Rochereau
75014 PARIS
Nous écrire
Tél. : +33 (0)1 43 35 38 50

Produit


Cahier n°64 “L’abstrait et le sensible dans la seconde Recherche logique de Husserl” de S. Agullo

0,00

Description

Dans les secondes Recherches logiques, Husserl défend l’irréductibilité de l’universel face aux courants empiristes. Il est amené à poser celui-ci selon un ordre transcendant idéal, ce qui ne va pas sans dépréciation du sensible, ni contradiction avec le rôle normatif reconnu à l’idéal. Si la pensée de st Thomas renvoie à l’idéal comme source de l’essence des choses et de leur connaissance, c’est dans la perspective, métaphysique, de leur origine en Dieu. Pour Husserl, c’est l’universel qui est l’objet de la connaissance, le singulier n’en est qu’une illustration. Un tel statut de l’objet sensible ne trouve-t-il pas sa source dans la perspective phénoménologique ? Avec celle-ci en effet, la question de la connaissance est envisagée selon une méthode descriptive où l’être ne peut être pensé au-delà de son apparaître à la conscience. L’objectivité n’est garantie que parce que le contenu immanent de la conscience est compris comme l’instance d’un contenu intentionnel transcendant.

Stéphane Agullo, né en 1971, docteur en philosophie, professeur certifié, enseigne en Terminale et à l’IPC.

felis venenatis, eleifend Sed consequat. Curabitur Phasellus ut