70, avenue Denfert-Rochereau
75014 PARIS
Nous écrire
Tél. : +33 (0)1 43 35 38 50

Produit


Cahier n°65 “L’acte d’être comme perfection des perfections” de A. Gazeaud

0,00

Catégorie : Étiquette :

Description

Comment interpréter la formule de st Thomas qui pose l’acte d’être comme la « perfection des perfections » ? Cela veut-il dire que, dans le cadre de la composition de l’essence et de l’existence, l’existence est la perfection de l’essence ? Mais l’essence ne manifeste-t-elle pas une réalité complète en elle-même ? L’existence n’est-elle donc pas à concevoir comme un accident qui s’ajoute à l’essence ? Cependant adhérer à cette conception c’est donner l’antériorité à l’essence pour parler de l’être. Une telle position « essentialiste » détruit en fait la distinction réelle posée entre l’essence et l’existence et avec elle, la multiplicité des êtres, leur contingence et la spécificité de l’acte créateur. L’essence n’est pas une « chose » déjà existante en attente d’un « complément » d’existence qui lui serait dû. Seul l’étant existe. Les choses créées, dans leur multiplicité et leur contingence, n’ont part à l’existence que selon leur essence. Celle-ci, relativement à l’acte d’être, se comporte donc comme la puissance par rapport à l’acte.

Antoine Gazeaud, né en 1977, titulaire d’une maîtrise de philosophie à Paris IV-Sorbonne, et du TMD à l’IPC, et a été reçu au CAFEP en 2004.

commodo commodo Lorem lectus diam mattis neque.