70, avenue Denfert-Rochereau
75014 PARIS
Nous écrire
Tél. : +33 (0)1 43 35 38 50

Produit


Cahier n°65 “L’importance éthique de l’unité substantielle de l’homme” de Mgr C. Caffarra

0,00

Catégorie : Étiquette :

Description

Les déviations actuelles concernant l’éthique, soit biologisme, soit auto-créationnisme, trouvent leur source dans une pensée dualiste : une corporéité séparée de la personne n’est plus expressive, ni porteuse d’une signification proprement personnelle. Ce n’est que dans la perspective inverse développée par Thomas d’Aquin, que la raison peut juger des biens proprement humains à partir des orientations données par les inclinations naturelles. C’est aussi pour cela que celui-ci peut même parler des « inclinations naturelles » (« naturales inclinationes ») comme des « ébauches de vertus » (« virtutum inchoationes »). Car, nous ne sommes pas devant des données simplement biologiques, mais humaines et personnelles. Cette compréhension de l’homme redonne toute sa place et sa valeur à l’éthique.

Mgr Carlo Caffarra, alors archevêque de Ferrare-Comacchio, intervenait lors du congrès thomiste international tenu à Rome du 21 au 25 septembre 2003. Il est archevêque de Bologne depuis février 2004.

ultricies consectetur id, Sed elementum dolor. ut