70, avenue Denfert-Rochereau
75014 PARIS
Nous écrire
Tél. : +33 (0)1 43 35 38 50

Produit


Cahier n°70-71 “Kierkegaard et le Traité du désespoir” de C. Lefèbvre

0,00

Description

À l’origine du courant existentialiste, Kierkegaard condamne la pensée abstraite, inadéquate à aider l’homme dans la réalisation de son existence. Il veut une voie qui permette à l’homme de rejoindre la vérité de son existence elle-même, sa subjectivité ; fondamentalement d’être soi face à Dieu. Dans cette quête, compte tenu du caractère tragique de l’existence humaine, l’homme peut passer par diverses étapes, qui sont autant de facettes différentes du désespoir. La finesse de cette analyse de l’expérience subjective justifie-t-elle la place que lui donne Kierkegaard ? Il faut déjà refuser la « lutte à mort » entre la pensée et l’existence. L’homme n’a pas à rejeter ses ressources rationnelles pour penser objectivement le sens et le bien de son existence, celles-ci n’empêchent pas de rejoindre l’unicité de son existence subjective, mais elles lui donnent une lumière dont il ne peut se passer pour agir bien. Enfin, l’étude de la nature même du désespoir comme passion de l’irascible rend impossible de lui donner l’importance qu’il lui confère.

Claire Lefèbvre, TMD à l’IPC et Master 1 de Philosophie à Paris-IV Sorbonne, a terminé le « Master of Science in Service Mangement » de l’université de Buckingham.

elit. mattis justo libero ipsum vulputate, vel, Phasellus